Festivals religieux

La naissance de Krishna – Krishna Janamashtami

La naissance de Krishna – Krishna Janamashtami

L’une des divinité les plus populaires pour les Hindou est Krishna, le dieu joueur de flûte au visage sombre. Symbole de la joie, de l’amour pur, de la sagesse et de la dévotion son anniversaire est célébré  le huitième jour (ashtami) du Krishna Paksha (quinzaine sombre) du mois hindou de Shraavana ou Bhadrapad (selon que le calendrier choisit la nouvelle lune ou le jour de la pleine lune comme dernier jour du mois) soit en août-septembre dans notre calendrier grégorien sous le nom de  Krishna Janamashtami.

La Bhagavadgita, partie centrale du poème épique Mahabharata (Aranyaka-parva, 25-42) est un des écrits fondamentaux de l’hindouisme. Elle est composée de 18 chapitres. Ce récit n’a cessé d’imprégner la pensée indienne tout au long des siècles. La Bhagavadgita conte l’histoire de Krishna, 8e avatar de Vishnou (identifié comme une manifestation du Brahman), et d’Arjuna, un prince guerrier en proie au doute devant la bataille qui risque d’entraîner la mort des membres de sa famille, les Kaurava, qui se trouvent dans l’armée opposée. Krishna est considéré comme le premier maître spirituel.

Krishna et Arjuna

L’histoire de la naissance de Krishna

La légende dit que la Terre-Mère demanda l’aide de Brahma ,ne supportant plus les méfaits commis par les humains. Le dieu créateur de l’univers demanda l’aide du seigneur Vishnou qui lui assura qu’il s’incarnerait bientôt sur terre pour remédier à cela.

Le cruel Kamsa , qui avait destitué son père du trône régnait sur Mathura en Utta Pradesh. Il voulut tuer sa soeur, la princesse Devaki car une prédilection lui avait dit qu’il serait anéanti par le huitième fils de la princesse. Mais le prince Vasudeva, le mari de Devaki,  lui promit de lui remettre ses enfants à naitre. Kamsa les emprisonna.

Lorsque Devaki donna naissance à son premier enfant, Kamsa tua le nouveau-né et ainsi de suite il tua les six premiers fils de Devaki. Le septième fils , Balarama a été sauvé miraculeusement en étant transféré dans le ventre de la deuxième femme de Vasudeva. Devaki et Vasudeva attendant leur huitième enfant prièrent les dieux pour qu’il soit épargné.

C’est alors que le Seigneur Vishnou leur promit de leur venir en aide et de sauver les habitants de Mathura. Vishnou demanda à Vasudeva d’échanger son fils dés sa naissance avec la fille de son ami Nanda et sa femme Yashoda qui vivaient à Gokul. Lorsque le huitième garçon naquit dans la prison de Kamsa, Vasudeva parti pour Gokul. Rien ne l’arrêta, ni les porte de la prison qui s’ouvrirent devant lui, ni les chaines qui entravaient ses chevilles,  ni la rivière Yamuna. Vishnou lui avait assuré que rien ne barrerait son chemin. Il échangea les enfants et retourna dans la prison de Kamsa.

Vasudeva et Krishna traversant la rivière Yamusa

Kamsa ayant apprit la naissance de huitième enfant se précipita pour le tuer. Mais il n’y parvient pas et l’enfant se transforma en la déesse Yogamaya qui lui prédit sa mort.

Le jeune Krishna passa une très belle enfance et adolescence à Gokul. célèbre pour ses espiègleries. Il adorait le caillé et le lait qu’il allait dérober aux gopis, les gardiennes de troupeaux de vaches. Lui et ses amis grimpaient les uns sur les autres pour atteindre les pots de yaourt suspendus au plafond dans les maisons voisines.

Lorsqu’il est jeune garçon il exerce son charme sur les bouvières, les gopis, jeunes filles ou femmes mariées. Radha était son amante préférée.

Krishna et Radha

Adulte il retourna au royaume de Kamsa pour le destituer et libérer ses parents. Il rétablit sur le trône le roi Ugrasena. Installés à Mathura avec son frère Balarama ils défendent la cité contre les attaques du puissant Raja Jarasandha.

Les festivités

Elles commencent à l’aube et se termine à minuit l’heure de la naissance de Krishna.

Durant la journée la lecture des textes saints, la danse de l’amour divin, les chants de dévotion se succèdent. Les prêtres donne un bain rituel appelé abhishekam  à la statue de bébé Krishna avec du lait , lui mettent de nouveaux habits et la pare de guirlandes de fleurs.

Des fidèles jeûnent jusqu’à minuit, d’autres cuisinent des plats à base de lait pour les offrir à Krishna.

Des Dahi Handi ou Uriyadi dans le sud de l’Inde , jeux consistant à former des pyramides humaines, dans le but de casser des pots d’argiles rempli de lait caillé, référence à la gourmandise de Krishna.

Dahi Handi ou Uriyadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.