Festivals religieux

Festival des moissons de Trivandrum – L’Attukal Pongal

Festival des moissons de Trivandrum – L’Attukal Pongal

Le temple d ’Attukal Bhagavathy , sanctuaire religieux hindou, est un haut lieu de pèlerinage au Kérala.  A 2 km de thiruvananthapuram (Trivandrum)  il abrite la déesse hindoue Kannabi (avatar de Parvati).

De février à mars de chaque année ( le mois de Makaram -Kumbham sur le calendrier Malayalam)  a lieu dans le temple  la fête des moissons de Pongal .

Seules les femmes sont autorisées à participer au rituel de Pongal. Prés de 3 millions de femmes de toutes castes, de toutes religions et de toutes classes sociales vont préparer autour du temple le fameux riz pongal pour célébrer l’Attukal Pongal ou Pongala Mahotsavam. C’est le plus grand rassemblement de femmes au monde.

Pongala (signifie littéralement bouillir) est une offre rituelle d’un plat sucré composé de bouillie de riz, de mélasse brune sucrée, de grilles de noix de coco, de noix et de raisins secs. Les dévots offrent pongala pour apaiser la divinité qui préside le temple – la déesse – populairement connue sous le nom d’ Attukal Amma.

Ce festival se déroule durant 10 jours de la manière suivante :

1er au 9ème jour – début d’une récitation musicale – Le Kappukettu qui raconte l’histoire de la déesse Kannabi. Elle prend fin quand la déesse tue le roi Pandya au 9ème jour.  Le symbole de cette histoire est la victoire du bien sur le mal, de la justice sur l’injustice et de la lumière sur les ténèbres. Immédiatement après la fin du Kappukettu les rituels de l’Attukal Pongal commencent.

Un feu sacré est allumé dans le temple – Pandara Aduppu,

Kuthiyottam et Thalappoli sont des rites faisant parti de cette fête. A partir du 3ème jour du festival de jeunes garçons (-  de 12 ans)  sont en pénitence (Kuthiyotta Vrutham).  Cette pénitence de 7 jours purifie leur corps et leur esprit.  Ils incarnent les soldats de la déesse Mahishasura.  Ils dorment à même le sol, se baignent trois fois par jour, et suivent un régime alimentaire sévère. Après les ablutions du matin et du soir , ils doivent s’incliner devant la déesse 1008 fois – Devi namaskaram 

Thalappoli est ouvert aux jeunes filles (- de 12 ans). Elles ont l’espoir que la Déesse leur apporte la beauté intérieure et extérieure, la santé, la richesse et le bonheur. Parées d’une couronne de fleurs et de robes traditionnelles elles portent  dans le temple un plateau rond appelé Thaalam sur lequel sont déposées des fleurs, des offrandes pour la déesse et une lampe à huile

Au 9ème jour,  la cuisson du Pongal débute le matin. Dans l’après-midi les Pongal sont consacrés par le Melsanthi  (prêtre suprême). Il porte l’épée de Kannaki et les femmes sont bénies avec des fleurs et de l’eau bénite. Ensuite elles ramènent le Pongal béni dans les foyers.

 

En fin d’après-midi un éléphant paré de ces plus beaux ornements  porte le symbole d’Attukam Bhagavathy. Il rejoint le temple Manacaud Sastha. Les  garçons participant au Kuthiyottam accompagnent la dernière procession.

Au 10ème jour la déesse retourne au temple d’Attukal.  Après des rituels (pujas), les jeunes garçons ayant fait le Kuthiyottam ont fini  leur pénitence et ils peuvent rentrer chez eux.. Puis le festival se finit avec un rituel appelé Kuruthi Tharpanam, offrande sacrificielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.