Ayurvéda

Le Feu ou Tejas

Le Feu ou Tejas

C’est le troisième des Cinq grands éléments qui composent toute chose. Il est l’évolution de l’Ether et de l’Air

C’est le feu, qui dans notre corps combine les atomes et les molécules ensemble, qui convertit ce que nous mangeons en graisse, en muscles et transforme la nourriture en énergie, qui crée les impulsions nerveuses, les sentiments et les pensées. Notre chaleur intérieure est de plus ou moins de 37°.

Le feu est sans substance.

Il est le principe de conversion, de transformation – pouvoir de transformation de la matière. Il transforme toute substance du solide en liquide et en gaz, ou inversement.

Il fournit l’énergie à l’eau et aux cycles des saisons.

C’est le feu digestif Agni qui génère la chaleur dans le corps et sa digestion.

Le feu est chaud, sec, dur, léger, subtil, clair et doux.

Ni mobile, ni stable car il n’est jamais immobile sans pour autant se mouvoir.

Le feu est associé à la vue. La lumière créée par le feu permet de voir. 

Avoir un bon Agni permets d’agir sur les différentes formes de digestion : alimentaires, pensées, traitement des images, du touché, du soleil…

L’excès de feu dans le corps se traduit par des bouffées de chaleur, un teint rougissant, une transpiration excessive, une envie d’uriner plus régulière, de l’agacement, de la colère…

Un bon métabolisme donne une belle peau et de la brillance. Il permet d’avoir les idées claires et d’assimiler au mieux les informations.

Association des éléments et des Doshas : 

Dans le Dosha Pitta (Feu et Eau) le Feu est dominant.

Où s’exprime t’il ?

Présent dans le milieu de l’abdomen son centre est situé dans le nombril.

Il est en lien avec le sens de la vue et de la locomotion.

Il gère la faim, la soif, les désirs, les impulsions nerveuses, les sentiments.

Dans notre alimentation les aliments Feu sont chauds, huileux, salés, piquants, acides, aigres. 

Afin d’augmenter le Feu dans notre corps il faut consommer des épices piquantes (gingembre-cannelle-clou de girofle-piment), des aliments piquants (ail-poireaux-oignons), des agrumes (citron-orange-pamplemousse), des céréales chauffantes (avoine-seigle-maïs), alcool,vinaigre, tabac ….

A l’inverse si on veut le diminuer il faut consommer des aliments refroidissants, sucrés, amers, astringents.

La saison du Feu est l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *